ÉDITORIAL DU PRÉSIDENT

Lettre des Académies n° 32 - mai 2013

 

Même si la Conférence Nationale des Académies s’est montrée discrète au cours de ce premier semestre, son activité a été réelle. Aux rendez-vous habituels de son existence, Bureau de la Conférence tenu le 6 février 2013 à Paris et préparation du colloque des 4 et 5 octobre 2013 à Paris, s’est ajoutée la nouvelle du décès d’Alain Plantey, ancien président de l’Institut, ancien président d’honneur de la Conférence Nationale des Académies. Certains d’entre vous l’ont connu, ils avaient apprécié ses hautes qualités intellectuelles. Alain Plantey nous a quittés le 3 mars 2013. Il laisse un grand vide derrière lui. En raison de l’aggravation de son état de santé, il ne participait plus aux activités de la Conférence depuis cinq ans environ. Notre Lettre lui consacre un hommage bien mérité.

Le Bureau de la Conférence Nationale des Académies, dont tous les membres étaient présents, s’est réuni le 6 février 2013, à l’Institut de France à Paris, pour faire le point sur les diverses questions qui se posent à la Conférence : réalisation d’un nouveau site Internet, inscriptions au groupe CNA-RENATER, célébration du Bicentenaire Parmentier, publications du numéro 31 de la Lettre des Académies et de la revue Akademos.

Mais deux questions ont retenu plus particulièrement l’attention du Bureau : l’étude du dossier d’admission à la Conférence Nationale des Académies de la Société des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Macon, dite Académie de Macon, et la préparation du colloque « L’esprit en progrès ».

Pour la première question, la demande d’admission à la Conférence a paru conforme aux statuts de la Conférence Nationale des Académies au Bureau, lequel à l’assemblée générale proposera un vote favorable.

La préparation du colloque, à l’approche de son déroulement s’intensifie. Monsieur Michel Woronoff a reçu au 30 avril 2013 le texte de 14 communications auxquelles pourraient s’en joindre d’autres in extremis. Le comité de lecture devrait se réunir au cours de la première semaine de juin. En outre, en raison d’un grand chantier de travaux à l’Institut, le colloque se tiendra à la Fondation Simone et Cino del Duca qui mettra à notre disposition des salles de réunion.

Permettez-moi pour terminer de vous donner rendez-vous les 4 et 5 octobre 2013 pour notre prochain colloque et de souhaiter la totale réussite de celui-ci.


François Braud
Président de la Conférence