ÉDITORIAL DU PRÉSIDENT

Lettre des Académies n° 33 - novembre 2013


Depuis la publication du numéro 32, le dernier de la Lettre des Académie en mai 2013, le colloque L’esprit en progrès a eu lieu les vendredi 4 et samedi 5 octobre 2103, dans les salons de la Fondation Simone et Cino del Duca à Paris. Sans paraître trop présomptueux, je pense qu’il est permis d’affirmer qu’il a rencontré un franc succès.

Cette réussite, il la doit en premier à la qualité des communications présentées que vous retrouverez reproduites dans les actes du colloque remis aux participants et aux représentants des Académies. Le thème retenu était pourtant ardu. Il était à craindre une certaine dispersion dans l’exposé des diverses communications. Le risque a été écarté, en effet, grâce en partie au professeur Michel Woronoff, le remarquable maître d’œuvre de cette manifestation, qui les avait regroupées en trois rubriques : La marche vers le progrès, Les outils de progrès et Les acteurs de progrès. Dix Académies, sur le total de trente et une qui composent la Conférence Nationale des Académies, se sont exprimées : les Académies d’Aix, Angers, Bordeaux, Lyon, Metz, Montauban, Montpellier, Orléans, de Touraine et du Var. Comme de coutume, le professeur Michel Woronoff avait préparé un excellent rapport de synthèse des communications présentées et de celles qui n’avaient pas pu l’être, faute de temps.

Le prochain colloque de la Conférence Nationale des Académies sera organisé par l’Académie d’Orléans les 8, 9 et 10 octobre 2014 sur le thème Orléans : ville d’histoire, centre d’innovations.


L’autre moment fort de ce colloque a été la tenue le vendredi 4 octobre 2013, en fin d’après-midi, de l’assemblée générale de la Conférence Nationale des Académies, consacrée en grande partie à l’admission de l’Académie de Mâcon. L’admission d’un nouveau membre est un évènement suffisamment rare pour qu’il soit souligné. Cette admission a été votée à la quasi-unanimité des Académies présentes ou représentées, après un débat exemplaire, donnant lieu à plusieurs interventions la plupart favorables et même certaines élogieuses. La joie du président de l’Académie de Mâcon, présent sur mon invitation lors de la matinée du samedi 5 octobre 2013, faisait plaisir à voir et laissait présager une collaboration fructueuse.


Moyen de communication par excellence, à l’aube du XXIe siècle, le nouveau site Internet de la Conférence Nationale des Académies a été présenté par le professeur Jean-Paul Meyrueis, de l’Académie du Var, réalisateur de ce site. Il a souligné, avec l’amiral Alain Béreau, secrétaire général de la Conférence, l’importance de ce site Internet qui ne peut que conduire au rapprochement des différentes Académies et à un plus grand rayonnement de la Conférence Nationale des Académies. Si la Conférence n’envisage pas la suppression des autres moyens de communication, et en particulier de la Lettre des Académies, elle voit aussi en Internet un moyen d’alléger sa charge financière, en ce moment de crise économique.


Enfin monsieur Gérard Hocmard, vice-président de la Conférence et moi-même envisageons une ouverture plus importante des relations de la Conférence Nationale des Académies avec l’étranger. C’est la raison pour laquelle il a été demandé à chaque Académie l’état de ses relations culturelles avec les pays étrangers. Sur la base de l’inventaire ainsi dressé, il sera possible ensuite de procéder à une nouvelle étape dont le contenu sera défini par les diverses Académies lors de la prochaine assemblée générale à Orléans en 2014.


Puisque je n’aurai pas l’occasion de reprendre contact avec les Académies avant 2014, qu’il me soit permis de vous souhaiter à tous une heureuse fête de Noël.

 
François Braud   Président de la Conférence