LES VŒUX DU PRÉSIDENT

 

Permettez-moi, en premier lieu, de vous adresser au seuil de cette nouvelle année 2013, tous mes meilleurs vœux de santé et de réussite, et d’associer à tous ces souhaits la Conférence Nationale des  Académies. Il nous appartient en effet à nous les académiciens de faire fructifier tous les espoirs et toutes les promesses que porte en elle cette nouvelle année.

Au moment où vous recevrez cette Lettre des académies, le bureau de la Conférence aura déjà commencé à préparer son prochain colloque prévu les 4 et 5 octobre 2013 à l’Institut de France à Paris. Le thème choisi « L’esprit en progrès » est particulièrement séduisant. Il importe pour nous comme l’indique le maître d’œuvre de cette rencontre, monsieur Michel Woronoff, « de manifester la diversité et la richesse de la réflexion de nos compagnies » pour couvrir l’ampleur de ce sujet. Mais l’importance de ce thème ne doit pas décourager les bonnes volontés mais au contraire  stimuler le dynamisme de nos esprits sous le bienveillant contrôle de monsieur Michel Woronoff. Le bureau doit se préoccuper également de l’organisation matérielle de cette manifestation qui doit être aussi réussie que celles qui l’ont précédée.

La création d’un nouveau site Internet interacadémies et le rattachement des diverses académies  au réseau RENATER constitueront également une autre préoccupation majeure de la conférence nationale des Académies pour cette année 2013. Ces deux actions traduisent bien le souci de nos Académies de s’adapter à l’évolution des réalités de notre époque en perpétuelle mutation. L’informatique, avec tout ce qu’elle suppose, est sans doute l’invention qui aura le plus marqué le passage du XXème au XXIème siècle et les diverses académies de notre conférence nationale se doivent de ne pas manquer ce rendez-vous avec l’histoire de l’humanité.

François Braud
Président de la Conférence
janvier 2013