ACADÉMIE D'ARLES

 

 

Adresse : Musée départemental Arles Antique, Presqu'île du Cirque Romain - 13200 ARLES

Tel: 04 90 93 78 33

Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : http://academie.arles.free.fr/

 

Bureau

 


Président : Marc HEIJMANS

Secrétaire perpétuel : Bruno MATÉOS

Secrétaire adjoint : Marie Rose BONNET

Trésorier : Claire de CAUSANS

Trésorier adjoint : Odile CAYLUX

 

Historique

 

Déjà en 1622, le viguier Jacques de Grille-Robiac, fin lettré et passionné par la gloire de sa patrie, avait rassemblé autour de lui une société de grands seigneurs qui, sous le titre d'"Académie de bel esprit et de la belle galanterie", cultivaient les lettres comme un art de vivre. Quoique éphémères, ces réunions avaient éveillé le goût des plaisirs de l'esprit parmi les membres de la noblesse arlésienne.Vers 1659, quelques amis liés par une même passion poétique avaient l'habitude de se réunir régulièrement tous les lundis "pour jouir du commerce des muses". Leur démarche était exempte de toute vanité littéraire au point qu'ils s'intitulaient eux-mêmes "les Anomynes". Les troubles de la Fronde dispersèrent cette petite société qui constitua pourtant la préfiguration de l'Académie royale d'Arles. Le 20 avril 1666, huit anciens membres des Anonymes (François d'Eyguières, seigneur de Gageron et de Méjanes, René de Barrême, docteur en théologie, Henri de Boche, marquis de Vers, Michel Bouvet, seigneur du Val, Joseph de Cays, seigneur de la Fossette, Jean Griffon, médecin, Gaspard de Romieu, chevalier de Malte et Jean de Sabatier de l'Armellière) décidèrent de ressuciter la société et rédigèrent des statuts.L'Académie se donna pour blason le lion d'Arles portant dans un cartouche "ACADEMIA ARELATENSIS" et prit pour devise "LAETABOR GENUISSE PARES" (je me réjouirai d'en avoir engendré de pareils) symbolisée par un lion entouré de lionceaux.Les statuts, votés le 3 janvier 1667 stipulèrent que la compagnie sera formée de "vingt personnes d'élite et de véritables amis. Grâce à l'intervention du duc de Saint-Aignan, frappé par la richesse culturelle arlésienne, l'Académie d'Arles obtient du Roi, le 1er septembre 1668, les premières lettres patentes attribuées à une académie de province.Le premier juillet 1669 la lecture publique en fut faite au cours d'une séance solennelle tenue dans la chapelle des Pénitents Gris; ce fut le triomphe de l'Académie d'Arles.Le 30 janvier 1670, elle fut la première académie de province à recevoir l'affiliation de l'Académie française.En 1677, le nombre de ses membres fut porté de vingt à trente, élus à la majorité et non plus à l'unanimité des suffrages.